Quel jeu choisir pour animer son lieu historique ? partie 6/6

Après avoir vu quel lieu choisir pour jour, puis quel sera votre cible, ensuite quel type de jeu choisir, puis quel support adopter, nous allons maintenant savoir quand et comment faire ce jeu.

Quand et comment ?

Ephémère :

Un évènement sur un ou quelques jours dans l'année aura plus d'impact que celui que l'on pourra retrouver de manière permanente. En effet, le fait de donner un rendez-vous et une date pousse les personnes à sortir de chez elles. Mais elle aura plus d'impact chez des locaux que pour des touristes. C'est aussi le moment de faire appel à des comédiens. Ils seront souvent moins onéreux qu'une installation permanente et pourront s'adapter au public.
Ces jeux d'une ou plusieurs dates, peuvent également appuyer des moments importants comme la nuit au musée, les journées du patrimoine, Halloween, Noël, Pâques. Ou d'autres dates choisies en fonction de la fréquentation touristique. Elle pourra, si cela fonctionne bien, devenir également récurrente.

Illustration d'une famille qui va jouer dans un château par Flore et Midjourney

Permanent :

Une installation permanente ou un jeu que l'on peut retrouver dans le lieux historique ou à l'office de tourisme par exemple sera un très bon attrait pour les touristes. Cela permet également de faire de belles installations et de creuser le jeu, de le faire tester plus en profondeur, pour une grande qualité.

A la carte :

Les joueurs choisissent eux-mêmes les petits jeux auxquels ils voudront jouer. Selon leur niveau, leur âge et leur passions. Ca leur permet de trouver forcément quelque chose qui leur conviendra. C'est parfait lorsqu'on a une idée imprécise ou trop vaste des visiteurs. Cela peut prendre la forme d'installations permanentes, de carnets de jeu, d'éléments à trouver... Il y a presque autant de possibilités que de visiteurs.

Chasse au trésor ou à l'œuf géant dans un cadre historique, par Flore et Midjourney

A la réservation :

Les escape game sont exactement l'illustration de cela. On réserve pour un groupe de tant à telle date, on choisit également la difficulté et le jour venu, on a un petit coin du lieu privatisé pour jouer. Ca permet aux joueurs de se sentir privilégié et aux organisateurs de s'organiser.

De jour :

Créer un jeu qui se joue de jour restera un classique. Il pourra attirer les enfants comme les parents. C'est souvent ce qui est sélectionné. D'autant plus que ça permet aussi aux personnes qui travaillent pour faire vivre ce jeu de ne pas à avoir à travailler de nuit, avec toutes les contraintes que ça implique.

Des joueurs s'amusent la nuit autour d'un château par Flore et Midjourney

De nuit :

De nuit, l'ambiance change. On peut jouer sur les couleurs, l'ambiance ne sera pas la même. Lorsque nous travaillons dans l'escape game du château de Vitré, c'était flagrant. De nuit, les joueurs avaient peur dès qu'ils passaient le porche alors qu'il n'y avait rien de spécial. En journée, peu avaient peur de monter les escaliers de la tour. La nuit sera donc plus propice à la peur, à une ambiance où l'on reste sur ses gardes et où l'on se sent vulnérable. Elle sera donc plus sélectionnée pour les adultes et adolescent.

Sur plusieurs jours et/ou nuits :

Soit, cela peut être sur une période précise, comme les vacances de Noël, où le joueur choisira lui-même quand venir à ces dates. Soit ça peut être un jeu qui dure réellement un WE entier par exemple. Ca se fait beaucoup avec les GN. Ca permet de plonger les joueurs dans une immersion plus intense car ils vivront dans le jeu, immergés, durant plusieurs jours. Il mangeront, dormiront, se doucheront... Dans ce jeu et dans une autre époque. Cela restera toujours plus intense qu'un jeu d'une ou deux heures.

Notre série sur "quel jeu choisir pour animer son lieu" touche à sa fin. Si vous souhaitez que l'on aborde de manière plus fine certains chapitres, n'hésitez pas à nous l'indiquer. Nous nous ferons une joie d'approfondir le sujet.

Nos Dernières Réalisations

Site créé par 
FloreDuWeb